Comment réconcilier ménopause et libido ?

Il est connu que les hormones régissent un certain contrôle sur l’état physique et psychologique des femmes, notamment via le cycle menstruel qui suit les variations d’œstrogènes. Sauf que voilà, une fois en ménopause, la sécrétion de ces hormones baisse énormément, ce qui peut causer certaines conséquences. Parmi elles une variation de la libido. Si le sujet vous intéresse, on vous en dit plus dans cet article.

Qu’est-ce que la ménopause ?

Le cycle ovarien est présent chez les jeunes filles dès la puberté. C’est un changement dans le niveau de progestérones et d’œstrogènes qui accompagnent les étapes de l’ovulation. Et cela rythme en quelque sorte la libido des femmes, notamment avec une augmentation lors des pics d’œstrogènes autour du jour de l’ovulation et une baisse notable lorsque les règles se déclenchent avec leur lot de fatigue, sauts d’humeur et douleurs.

Chaque femme a son propre cycle avec ses symptômes qui lui sont propres, et si les étapes sont les mêmes, elles ne se déclenchent pas forcément au même âge chez tous les membres du genre féminin. La ménopause commence vers la quarantaine, elle est précédée par la périménopause, qui survient deux à quatre années avant. Cette dernière va se manifester par une irrégularité des règles ainsi que des bouffées de chaleur et un syndrome prémenstruel plus poussé. La ménopause elle, va signer l’arrêt de sécrétion de l’œstrogène, ce qui va causer un certain changement dans le rythme biologique habituel de la femme. Parmi ces changements, une baisse de la libido peut survenir.

Pourquoi la libido baisse-t-elle avec la ménopause ?

Tout d’abord, il faut savoir que la libido dépend non seulement de la sécrétion d’œstrogènes mais également d’une autre hormone, « l’androgène. » Et si la ménopause cause la chute brutale d’œstrogènes dans le corps, ce n’est pas le cas de l’androgène. C’est pour cette raison que les femmes notent une baisse de libido, et non pas une disparition totale. En réalité, c’est un changement de rythme auquel elles doivent faire face, et cela peut prendre un certain temps pour s’y habituer.

Il n’existe plus d’ovulation, ni d’augmentation d’œstrogènes pour signaler le pic habituel de libido et cela peut être considéré comme une perturbation. Les femmes commencent un nouveau rythme à ce stade de leur vie avec la ménopause, et elles ont donc besoin de reprendre leur marque et de s’habituer à cette nouvelle façon d’être. Après tout, les œstrogènes n’interviennent pas simplement au niveau de l’activité sexuelle, mais également au niveau de l’ossature, du métabolisme et de l’immunité. C’est donc beaucoup de changements au niveau du corps qu’il faut apprendre à connaitre.

Quelles sont les solutions pour réconcilier libido et ménopause ?

La ménopause est une étape difficile pour les femmes. Heureusement, il existe de nos jours des moyens pour faciliter cette transition hormonale en la rendant plus confortable, et cela passe aussi par la réconciliation avec sa libido. Une des raisons pour laquelle la libido baisse et qui est également causée par le niveau bas d’hormones féminines est la sécheresse vaginale, les relations sexuelles deviennent difficiles et cela peut certainement décourager et faire baisser l’envie d’en avoir à nouveau. Ce problème particulier peut être résolu en utilisant des lubrifiants afin de faciliter le rapport.

Parmi les solutions auxquelles on peut également avoir recours afin de booster sa libido après la ménopause :

  • Suivre un traitement hormonal ;
  • pratiquer une activité sportive ;
  • prendre soin de soi ;
  • pimenter sa relation.

Afin de diminuer les symptômes inconfortables de la ménopause, plusieurs femmes se tournent vers le traitement hormonal qui permet de ramener un apport d’œstrogènes dans le corps et de créer un équilibre. Evidemment, c’est une option temporaire et qui doit être contrôlée par un gynécologue, mais cela permet de faciliter la transition hormonale et de rendre la ménopause une épreuve moins difficile à vivre. De plus, pratiquer une activité sportive est une excellente idée, cela permet de garder le corps en bon état et de booster sa confiance en soi et l’image qu’on a de soi-même, et cela joue un rôle important sur la libido. Il faut également soigner son hygiène de vie afin d’éviter que la fatigue et le stress ne vous compliquent davantage la vie. Enfin, une grande partie de l’état de la libido est dictée par celui de votre couple, alors pensez à organiser des soirées romantiques avec votre partenaire afin de raviver la flamme.

Bien que la ménopause joue un rôle actif dans la baisse de la libido, il est possible de l’entretenir par d’autres moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.