Retrouver son désir à la ménopause

La phase de ménopause et les changements hormonaux entraînent divers changements physiques, notamment des troubles du sommeil, des sautes d’humeur et une baisse de la libido. Découvrez des plantes et des méthodes naturelles pour augmenter votre libido et redécouvrir une sexualité épanouie ! Si vous souhaitez retrouver votre plaisir et si vous voulez réguler votre libido, on vous donne des astuces et des conseils.

Est-il essentiel d’augmenter la libido des femmes pendant la ménopause ou la préménopause ?

Pour être honnête, on ne le pense pas. Le désir de certaines femmes s’est estompé ou a complètement disparu et c’est tout à fait normal. C’est aussi naturel que d’avoir un besoin. Il s’agit d’une sexualité comme une autre qui n’a rien à voir avec votre féminité. Vous avez tout à fait le droit de ne plus avoir envie de faire l’amour et c’est tout à fait acceptable. Une baisse de libido ne signifie pas toujours la fin d’une relation ou d’une sexualité, mais plutôt une réévaluation de la proximité du partenariat. Dans ces situations, qu’elles soient temporaires ou non, il faut simplement ne pas se forcer et respecter son corps plutôt que les injonctions sociétales qui nous encouragent à « retrouver la libido de nos 25 ans ».
De l’autre côté, l’autre partenaire de la relation doit tolérer cette condition de (quasi) abstinence. Dans ce cas, une conversation avec un médiateur, un sexologue ou un thérapeute sera nécessaire pour s’assurer que le nouveau couple ne soit pas lésé.
L‘absence de désir est un problème sérieux pour certaines femmes. Pour ces femmes-là, le dysfonctionnement sexuel est un grave souci, avant tout, pour elles-mêmes, car elles ont du mal à comprendre et à gérer l’absence de libido. Dans cette situation, on peut trouver des remèdes naturels ou non pour retrouver « l’envie d’avoir du désir », comme le dit la chanson.

Comment booster la libido d’une femme de plus de 50 ans ?

Si vous souhaitez augmenter votre libido, vous devez savoir qu’il existe des options. Tout d’abord, prenez rendez-vous avec un ophtalmologue ou un gynécologue pour un examen médical afin de déterminer la cause et l’effet de votre perte de libido. La ménopause peut certainement influencer la modulation de la libido, mais il existe de nombreuses autres variables à prendre en compte comme :

  • La douleur.
  • L’inquiétude.
  • La fatigue.
  • La baisse de moral.
  • Les effets secondaires des produits pharmaceutiques.
  • Un événement majeur ou traumatisant peut contribuer à une baisse de moral.

Augmentez votre niveau d’exercice physique. C’est vraiment la première suggestion pour maintenir le désir après la ménopause. Les androgènes augmentent (jusqu’à 50 % !) après 30 minutes d’activité physique, ce qui accroît le désir. Cependant, ce n’est pas une demande déraisonnable, car plus de 2 heures d’activité diminueraient ces hormones.
Utilisez un supplément d’hormones ménopausiques qui stimule également la libido. Comme ce médicament, comme les autres traitements hormonaux de la ménopause, il présente des contre-indications, il est prescrit par un médecin. Il agit en stimulant les androgènes qui sont les hormones qui contrôlent le désir. Cette action est bien accueillie par de nombreuses femmes.

Le désir n’est pas seulement une chose biologique

Augmentez votre consommation d’aliments gras sains. Un régime pauvre en bonnes graisses peut avoir un impact négatif sur la production de testostérone. Si vous consommez moins de protéines, vous aurez plus d’androgènes, à condition de ne pas en avoir trop mangé auparavant (trop de viande ou de poisson, etc.). Le désir féminin est également alimenté par le besoin de se sentir attirant. Une femme qui croit perdre son attractivité a moins de désir. Par conséquent, il est important de prendre soin de soi en termes de style, de vêtements, de sport, etc.
Apprenez à reconnaître et à utiliser les éléments susceptibles de piquer votre intérêt, tels que les livres sexy, la musique romantique, les danses sensuelles, les gestes, les mots et la proximité (prendre une douche ensemble, par exemple). Et parlez-en à votre conjoint pour qu’il puisse assouvir votre besoin.
Le désir n’est pas seulement un phénomène chimique, mais aussi un phénomène émotionnel et mental. Par conséquent, il est essentiel de savoir comment éviter de s’attarder sur les mauvais côtés de votre conjoint, car c’est un puissant destructeur de désir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.