« Faire un cunnilingus en toute sécurité : les précautions à prendre »

Le cunnilingus et les IST

Le cunnilingus, pratique sexuelle courante, n’est pas sans risque en termes d’infections sexuellement transmissibles (IST). Même s’il n’y a pas de pénétration, cette activité comporte des risques de transmission d’IST, il est donc crucial de prendre des précautions pour se protéger.

Les IST transmissibles lors d’un cunnilingus

Plusieurs IST peuvent être transmises lors d’un cunnilingus :

  • Hépatite B et C : Ces infections virales peuvent être transmises par contact avec le sang, ce qui peut se produire pendant les règles.
  • Herpès : Le cunnilingus expose au risque d’herpès génital si la personne qui le prodigue a une lésion herpétique.
  • Chlamydia : Cette infection peut se transmettre même sans pénétration et peut engendrer des complications sévères si elle n’est pas traitée rapidement.
  • Papillomavirus (HPV) : C’est l’IST la plus fréquente, et elle peut se transmettre par la peau et les muqueuses orales et génitales, donc également lors d’un cunnilingus.

Transmission du VIH lors du cunnilingus

Le risque de transmission du VIH lors d’un cunnilingus est très faible. En effet, la salive ne transmet pas le virus. Cependant, le risque peut augmenter s’il existe des lésions permettant au virus de pénétrer dans le sang de la personne non infectée, comme des saignements après le rasage ou pendant les règles.

Précautions à prendre lors du sexe oral

Pour se protéger lors d’un rapport bucco-génital, il est essentiel d’adopter les bonnes pratiques :

  • Utiliser un préservatif ou une digue dentaire : Ces méthodes de protection permettent de limiter les contacts directs entre les muqueuses et les fluides corporels.
  • Éviter de se laver les dents avant ou après l’acte : Le brossage peut fragiliser les gencives et créer des portes d’entrée pour les infections.
  • Prendre soin de son hygiène dentaire : Une bonne hygiène bucco-dentaire est essentielle pour limiter les risques d’infection.
  • Éviter de pratiquer le cunnilingus pendant les règles : Cela réduit les risques d’exposition aux IST transmissibles par le sang.

Fréquence des dépistages

En cas de rapports buccaux non protégés, il est recommandé de faire des dépistages réguliers des IST. Les délais à respecter sont les suivants :

IST Délai
Chlamydia, gonocoque, hépatite B, C, VIH, syphilis Au moins 6 semaines après le rapport, sauf en cas de signes cliniques où il faut consulter immédiatement

Si vous avez des partenaires multiples, il est recommandé de faire un dépistage une à deux fois par an. Cependant, ces recommandations peuvent varier en fonction de la situation de chacun.

Il est essentiel de se rappeler que la prévention reste la meilleure option pour éviter les IST. Utiliser des protections, communiquer avec ses partenaires et se faire dépister régulièrement sont des gestes essentiels pour maintenir sa santé sexuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Alerte : les dangers des pratiques sexuelles extrêmes »

Un homme de 73 ans en Australie a été aux urgences après avoir inséré trois piles bouton dans son urètre pour tenter une expérience sexuelle, causant une nécrose des tissus et des complications graves. Cet incident met en garde contre les pratiques sexuelles dangereuses et souligne l’importance de favoriser des moyens sûrs pour expérimenter le plaisir sexuel.

Lire l'article
A photography of the unique and intricate cultural traditions surrounding Valentine's Day in Japan.

Les traditions uniques de la Saint-Valentin au Japon

Au Japon, la Saint-Valentin s’étend sur un mois avec le Barentain De en février où les femmes offrent du chocolat aux hommes, suivi du White Day en mars où ces derniers doivent offrir un cadeau en retour. Ces traditions, bien que populaires, montrent une certaine perte de popularité en raison de leur aspect hétéronormatif, alors que la société japonaise évolue vers une modernisation.

Lire l'article
"A photograph of a detailed clitoris diagram, accompanied by a thought-provoking article on the importance of understanding female anatomy for enhanced sexual pleasure."

Découvre la véritable position du clitoris pour améliorer le plaisir sexuel !

Un récent sondage a révélé qu’environ 40% des jeunes hommes ne savent pas où se situe exactement le clitoris chez une femme, ce qui souligne l’importance de l’éducation sexuelle pour améliorer la satisfaction sexuelle et promouvoir l’épanouissement de tous. Les hommes qui ont une meilleure connaissance de la position du clitoris se sentent également plus accomplis lorsqu’ils parviennent à donner un orgasme à leur partenaire féminine.

Lire l'article
An inspiring photography of young couples maintaining strong emotional connections despite the distance in their wanderlove relationships.

Le « wanderlove » : l’amour sans frontières

La tendance du « wanderlove » est en train de se développer, avec de plus en plus de célibataires prêts à franchir des frontières pour trouver l’amour. Les jeunes de la génération Z considèrent que les relations à distance permettent d’établir des liens émotionnels plus forts, favorisant ainsi cette nouvelle perspective amoureuse.

Lire l'article

« Organiser une Saint-Valentin inoubliable : découvrez comment les hommes la célèbrent ! »

Cet article explore différentes perspectives masculines sur la Saint-Valentin, de la traditionnelle soirée romantique aux expériences ratées qui ont façonné les opinions des hommes sur cette fête. Qu’ils accordent une grande importance à cette journée ou préfèrent l’ignorer, chaque homme a sa propre manière de célébrer cette fête dédiée à l’amour.

Lire l'article