La Masturbation au Travail : Mythe ou Réalité ?

Une pratique surprenante au travail

Selon une étude réalisée par Chemist4U, il semblerait que la masturbation soit une pratique répandue sur le lieu de travail. En effet, d’après un sondage réalisé en 2015 par TimeOut New York, 39% des employés admettent se masturber pendant leurs heures de travail. Certains vont même jusqu’à s’octroyer ce plaisir jusqu’à trois fois par jour. Les hommes seraient plus enclins à se masturber dans les toilettes de leur lieu de travail (14%) que les femmes (7%). La pratique de la masturbation au travail serait également plus fréquente chez les personnes mariées (14%) que les célibataires (16%).

Des chiffres révélateurs

Cette étude a permis de recueillir des données intéressantes sur les habitudes des employés en matière de masturbation au travail. Ainsi, les employés affirmant se masturber au bureau passeraient en moyenne 38 minutes par session pour une fréquence de trois fois par semaine. Quant aux employés célibataires, leur session de masturbation dure en moyenne 34 minutes et se répète jusqu’à deux fois par jour. Au total, cela représente en moyenne six heures de masturbation par mois pour les employés qui pratiquent cette activité sur leur lieu de travail.

Les bienfaits sur la santé

Outre le plaisir procuré, la pratique de la masturbation au travail semble avoir des bienfaits pour la santé. En effet, selon l’étude réalisée par Chemist4U, 33% des personnes interrogées estiment que se masturber au travail permet de diminuer le stress accumulé. De plus, 24% des participants déclarent que cela les aide à être de bonne humeur tout au long de la journée. Environ 19% des sondés mentionnent que se donner du plaisir favorise leur concentration sur leurs tâches professionnelles.

Les orgasmes déclenchés par la masturbation produisent des effets bénéfiques sur la santé. Ils permettent notamment de libérer de l’ocytocine, une hormone qui aide à se détendre en abaissant la tension artérielle et le taux de cortisol. L’ocytocine contribue également à la libération de dopamine, ce qui peut redonner de l’énergie pour la journée de travail. Selon le maître de conférences Mark Sergeant de l’Université de Nottingham Trent, se masturber au travail pourrait même remplacer la pause cigarette et faire augmenter l’efficacité tout en réduisant le stress des travailleurs.

Les différences par tranche d’âge

L’étude a également révélé que la masturbation au travail était plus fréquente chez les jeunes de 25 à 34 ans (27%), comparé à la tranche d’âge des 35-44 ans (18%) et des 45-54 ans (15%). Cela peut s’expliquer par différents facteurs tels que l’âge, la fréquence des besoins sexuels, le niveau de stress ou encore le degré de présence de la libido.

En conclusion, il semblerait que la pratique de la masturbation au travail soit plus courante qu’on ne le pense. Les employés qui l’adoptent y trouvent des avantages sur leur bien-être et leur capacité à se concentrer. Les différences observées entre les hommes et les femmes ainsi que selon les tranches d’âge sont également intéressantes à prendre en compte. Bien entendu, il est important de respecter les règles de bienséance et de confidentialité dans un cadre professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Alerte : les dangers des pratiques sexuelles extrêmes »

Un homme de 73 ans en Australie a été aux urgences après avoir inséré trois piles bouton dans son urètre pour tenter une expérience sexuelle, causant une nécrose des tissus et des complications graves. Cet incident met en garde contre les pratiques sexuelles dangereuses et souligne l’importance de favoriser des moyens sûrs pour expérimenter le plaisir sexuel.

Lire l'article
A photography of the unique and intricate cultural traditions surrounding Valentine's Day in Japan.

Les traditions uniques de la Saint-Valentin au Japon

Au Japon, la Saint-Valentin s’étend sur un mois avec le Barentain De en février où les femmes offrent du chocolat aux hommes, suivi du White Day en mars où ces derniers doivent offrir un cadeau en retour. Ces traditions, bien que populaires, montrent une certaine perte de popularité en raison de leur aspect hétéronormatif, alors que la société japonaise évolue vers une modernisation.

Lire l'article
"A photograph of a detailed clitoris diagram, accompanied by a thought-provoking article on the importance of understanding female anatomy for enhanced sexual pleasure."

Découvre la véritable position du clitoris pour améliorer le plaisir sexuel !

Un récent sondage a révélé qu’environ 40% des jeunes hommes ne savent pas où se situe exactement le clitoris chez une femme, ce qui souligne l’importance de l’éducation sexuelle pour améliorer la satisfaction sexuelle et promouvoir l’épanouissement de tous. Les hommes qui ont une meilleure connaissance de la position du clitoris se sentent également plus accomplis lorsqu’ils parviennent à donner un orgasme à leur partenaire féminine.

Lire l'article
An inspiring photography of young couples maintaining strong emotional connections despite the distance in their wanderlove relationships.

Le « wanderlove » : l’amour sans frontières

La tendance du « wanderlove » est en train de se développer, avec de plus en plus de célibataires prêts à franchir des frontières pour trouver l’amour. Les jeunes de la génération Z considèrent que les relations à distance permettent d’établir des liens émotionnels plus forts, favorisant ainsi cette nouvelle perspective amoureuse.

Lire l'article

« Organiser une Saint-Valentin inoubliable : découvrez comment les hommes la célèbrent ! »

Cet article explore différentes perspectives masculines sur la Saint-Valentin, de la traditionnelle soirée romantique aux expériences ratées qui ont façonné les opinions des hommes sur cette fête. Qu’ils accordent une grande importance à cette journée ou préfèrent l’ignorer, chaque homme a sa propre manière de célébrer cette fête dédiée à l’amour.

Lire l'article