Retrouver son désir à la ménopause

La phase de ménopause et les changements hormonaux entraînent divers changements physiques, notamment des troubles du sommeil, des sautes d’humeur et une baisse de la libido. Découvrez des plantes et des méthodes naturelles pour augmenter votre libido et redécouvrir une sexualité épanouie ! Si vous souhaitez retrouver votre plaisir et si vous voulez réguler votre libido, on vous donne des astuces et des conseils.

Est-il essentiel d’augmenter la libido des femmes pendant la ménopause ou la préménopause ?

Pour être honnête, on ne le pense pas. Le désir de certaines femmes s’est estompé ou a complètement disparu et c’est tout à fait normal. C’est aussi naturel que d’avoir un besoin. Il s’agit d’une sexualité comme une autre qui n’a rien à voir avec votre féminité. Vous avez tout à fait le droit de ne plus avoir envie de faire l’amour et c’est tout à fait acceptable. Une baisse de libido ne signifie pas toujours la fin d’une relation ou d’une sexualité, mais plutôt une réévaluation de la proximité du partenariat. Dans ces situations, qu’elles soient temporaires ou non, il faut simplement ne pas se forcer et respecter son corps plutôt que les injonctions sociétales qui nous encouragent à « retrouver la libido de nos 25 ans ».
De l’autre côté, l’autre partenaire de la relation doit tolérer cette condition de (quasi) abstinence. Dans ce cas, une conversation avec un médiateur, un sexologue ou un thérapeute sera nécessaire pour s’assurer que le nouveau couple ne soit pas lésé.
L‘absence de désir est un problème sérieux pour certaines femmes. Pour ces femmes-là, le dysfonctionnement sexuel est un grave souci, avant tout, pour elles-mêmes, car elles ont du mal à comprendre et à gérer l’absence de libido. Dans cette situation, on peut trouver des remèdes naturels ou non pour retrouver « l’envie d’avoir du désir », comme le dit la chanson.

Comment booster la libido d’une femme de plus de 50 ans ?

Si vous souhaitez augmenter votre libido, vous devez savoir qu’il existe des options. Tout d’abord, prenez rendez-vous avec un ophtalmologue ou un gynécologue pour un examen médical afin de déterminer la cause et l’effet de votre perte de libido. La ménopause peut certainement influencer la modulation de la libido, mais il existe de nombreuses autres variables à prendre en compte comme :

  • La douleur.
  • L’inquiétude.
  • La fatigue.
  • La baisse de moral.
  • Les effets secondaires des produits pharmaceutiques.
  • Un événement majeur ou traumatisant peut contribuer à une baisse de moral.

Augmentez votre niveau d’exercice physique. C’est vraiment la première suggestion pour maintenir le désir après la ménopause. Les androgènes augmentent (jusqu’à 50 % !) après 30 minutes d’activité physique, ce qui accroît le désir. Cependant, ce n’est pas une demande déraisonnable, car plus de 2 heures d’activité diminueraient ces hormones.
Utilisez un supplément d’hormones ménopausiques qui stimule également la libido. Comme ce médicament, comme les autres traitements hormonaux de la ménopause, il présente des contre-indications, il est prescrit par un médecin. Il agit en stimulant les androgènes qui sont les hormones qui contrôlent le désir. Cette action est bien accueillie par de nombreuses femmes.

Le désir n’est pas seulement une chose biologique

Augmentez votre consommation d’aliments gras sains. Un régime pauvre en bonnes graisses peut avoir un impact négatif sur la production de testostérone. Si vous consommez moins de protéines, vous aurez plus d’androgènes, à condition de ne pas en avoir trop mangé auparavant (trop de viande ou de poisson, etc.). Le désir féminin est également alimenté par le besoin de se sentir attirant. Une femme qui croit perdre son attractivité a moins de désir. Par conséquent, il est important de prendre soin de soi en termes de style, de vêtements, de sport, etc.
Apprenez à reconnaître et à utiliser les éléments susceptibles de piquer votre intérêt, tels que les livres sexy, la musique romantique, les danses sensuelles, les gestes, les mots et la proximité (prendre une douche ensemble, par exemple). Et parlez-en à votre conjoint pour qu’il puisse assouvir votre besoin.
Le désir n’est pas seulement un phénomène chimique, mais aussi un phénomène émotionnel et mental. Par conséquent, il est essentiel de savoir comment éviter de s’attarder sur les mauvais côtés de votre conjoint, car c’est un puissant destructeur de désir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

An evocative photo capturing the intersection between intimacy and physical activity, shedding light on the potential benefits of sexual engagement on overall health.

« L’acte sexuel : un sport pour la santé? »

Une étude de l’Université du Québec à Montréal a montré que l’acte sexuel engendre une dépense énergétique similaire à une activité physique modérée. La Fédération Française de Cardiologie reconnaît l’activité sexuelle comme un exercice physique bénéfique pour la santé.

Lire l'article
A photograph capturing the surprising pleasures and intimate moments of love at unexpected hours.

L’heure idéale pour l’amour

Selon des études, le meilleur moment pour des relations sexuelles pleines de plaisir et d’endorphines se situe le matin, entre 7h et 10h30. Les week-ends sont également propices aux moments intimes selon une autre recherche, mettant en avant la détente et la passion.

Lire l'article

« Les préférences inattendues des femmes en matière de taille du pénis »

Une récente étude universitaire met en lumière l’importance de la circonférence par rapport à la longueur du pénis pour l’épanouissement sexuel féminin, soulignant l’attrait pour une texture veineuse sur les sex toys. Cependant, l’étude souligne des limites liées à la variété des préférences sexuelles et à la mesure précise de la taille du pénis.

Lire l'article
A photograph of a couple engaged in respectful and empathetic communication, showcasing the importance of banishing contempt in relationships.

Les ravages du mépris dans le couple

Le mépris dans les conflits conjugaux peut avoir des conséquences désastreuses, réduisant l’estime de soi et causant une détresse émotionnelle. Adopter une communication respectueuse et empathique, tout en évitant les comportements et les paroles dénigrants, est crucial pour préserver l’harmonie au sein du couple et favoriser un environnement propice à l’épanouissement de l’amour et de la complicité.

Lire l'article
An emotionally charged visual exploration of overcoming commitment fears and embracing unique relationship dynamics.

Surmonter la peur de l’engagement dans les relations amoureuses

La gamophobie, une peur intense et irrationnelle de s’engager dans une relation amoureuse, trouve ses racines dans des expériences traumatisantes passées, la peur de perdre son indépendance et les styles d’attachement formés pendant l’enfance. Pour surmonter cette peur, introduire des rituels symboliques d’engagement et explorer des perspectives de relation uniques peuvent être des stratégies bénéfiques pour renforcer les liens et construire des engagements personnalisés.

Lire l'article
A photography of radiant, well-maintained hair sparking intimacy and desire within married couples as explored in a groundbreaking study from Seoul's Yonsei University.

« Le lien entre cheveux et sexualité : ce que révèle la science »

Une recherche récente suggère que des cheveux longs et bien entretenus chez les femmes pourraient favoriser une fréquence accrue des relations sexuelles au sein des couples hétérosexuels. Cette découverte souligne l’importance de l’entretien de la chevelure dans la sphère relationnelle et sexuelle, apportant un nouvel éclairage sur son rôle dans le désir et la satisfaction conjugale.

Lire l'article