« Des positions sexuelles pour une pénétration plus profonde »

Les positions sexuelles faciles pour une pénétration plus profonde

L’art de la pénétration est celui du ni trop, ni pas assez. Car trop, ça fait mal, ce qui n’est pas le but. Et pas assez, ce sont les soupirs et les yeux qui fixent le plafond.

Bref, si vous avez cliqué sur cet article, c’est que pour une raison ou pour une autre, vous voulez privilégier une pénétration plus profonde. Voici donc les positions qu’il vous faut.

La position de l’enclume : une pénétration profonde avec le missionnaire

C’est LA variante du missionnaire la plus prisée d’entre toutes et pour cause : elle est facile à réaliser et elle twiste notre bon vieux missionnaire sans effort. Le principe : vous êtes allongée sur le dos et lui vous pénètre de manière à ce que vous soyez face à face, comme un missionnaire, à ceci près que vous basculez vos jambes vers le haut et posez vos pieds sur ses épaules. Astuce : glissez un coussin sur votre bassin pour modifier l’angle de pénétration à votre guise.

La position de l’union de l’huître

L’union de l’huître consiste aussi en un missionnaire amélioré, qui ressemble à l’enclume : vous êtes à nouveau allongée sur le dos et il vous pénètre en face à face, mais cette fois-ci, au lieu de lever vos jambes vers le plafond, vous repliez vos genoux contre votre buste et agrippez sa taille avec vos pieds.

La position de l’Andromaque

Dans la famille des positions classiques pour une pénétration plus intense, on vous présente le nec plus ultra des positions où la femme est au-dessus, j’ai nommé l’Andromaque, bien sûr. Au tour de votre partenaire de s’allonger sur le dos et à vous de l’enfourcher en face à face. De cette position en surplomb, vous êtes maîtresse du rythme, du sens du mouvement ainsi que de l’angle et de la profondeur de pénétration. Vous pouvez donc tout à fait faire pénétrer son pénis (ou gode-ceinture) entièrement, à condition de faire attention : il s’agit d’une position périlleuse pour son pénis.

La posture du Bitilasana… version sexe !

Vous connaissez le Bitilasana en yoga, plus connue sous le nom de posture de la vache ? Eh bien sachez que version sexe, cette posture de yoga nous donne une levrette avec pénétration optimale. On s’explique : vous vous placez à quatre pattes sur le lit, la tête bien haute et le dos (très) cambré. N’hésitez pas à exagérer la cambrure du bassin, c’est le but ! A lui de venir vous pénétrer par derrière, à genoux par terre ou debout (selon la hauteur du lit… et la sienne !).

La position de la brouette pour une meilleure pénétration

Niveau difficulté, on est au summum, on vous l’accorde. Réservez cette position pour le week-end, quand la fatigue de la semaine s’est estompée et que l’envie de jouer est à son maximum. Pour réaliser la position de la brouette, c’est simple, vous faites comme à la cour de récré en primaire, mais avec le sexe en plus ! Vous prenez appui sur vos mains et le laissez agripper vos pieds pour vous enfourcher (c’est le mot). Si c’est trop éprouvant, faites la même chose sur le bord du lit : votre buste est vers le sol, votre bassin posé sur le bout du lit, et lui vous pénètre par derrière, à genoux. Vous devrez tout de même gainer un minimum pour tenir. Ce mélange d’efforts, de sang qui monte à la tête et de plaisir crée un mélange détonnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

An evocative photo capturing the intersection between intimacy and physical activity, shedding light on the potential benefits of sexual engagement on overall health.

« L’acte sexuel : un sport pour la santé? »

Une étude de l’Université du Québec à Montréal a montré que l’acte sexuel engendre une dépense énergétique similaire à une activité physique modérée. La Fédération Française de Cardiologie reconnaît l’activité sexuelle comme un exercice physique bénéfique pour la santé.

Lire l'article
A photograph capturing the surprising pleasures and intimate moments of love at unexpected hours.

L’heure idéale pour l’amour

Selon des études, le meilleur moment pour des relations sexuelles pleines de plaisir et d’endorphines se situe le matin, entre 7h et 10h30. Les week-ends sont également propices aux moments intimes selon une autre recherche, mettant en avant la détente et la passion.

Lire l'article

« Les préférences inattendues des femmes en matière de taille du pénis »

Une récente étude universitaire met en lumière l’importance de la circonférence par rapport à la longueur du pénis pour l’épanouissement sexuel féminin, soulignant l’attrait pour une texture veineuse sur les sex toys. Cependant, l’étude souligne des limites liées à la variété des préférences sexuelles et à la mesure précise de la taille du pénis.

Lire l'article
A photograph of a couple engaged in respectful and empathetic communication, showcasing the importance of banishing contempt in relationships.

Les ravages du mépris dans le couple

Le mépris dans les conflits conjugaux peut avoir des conséquences désastreuses, réduisant l’estime de soi et causant une détresse émotionnelle. Adopter une communication respectueuse et empathique, tout en évitant les comportements et les paroles dénigrants, est crucial pour préserver l’harmonie au sein du couple et favoriser un environnement propice à l’épanouissement de l’amour et de la complicité.

Lire l'article
An emotionally charged visual exploration of overcoming commitment fears and embracing unique relationship dynamics.

Surmonter la peur de l’engagement dans les relations amoureuses

La gamophobie, une peur intense et irrationnelle de s’engager dans une relation amoureuse, trouve ses racines dans des expériences traumatisantes passées, la peur de perdre son indépendance et les styles d’attachement formés pendant l’enfance. Pour surmonter cette peur, introduire des rituels symboliques d’engagement et explorer des perspectives de relation uniques peuvent être des stratégies bénéfiques pour renforcer les liens et construire des engagements personnalisés.

Lire l'article
A photography of radiant, well-maintained hair sparking intimacy and desire within married couples as explored in a groundbreaking study from Seoul's Yonsei University.

« Le lien entre cheveux et sexualité : ce que révèle la science »

Une recherche récente suggère que des cheveux longs et bien entretenus chez les femmes pourraient favoriser une fréquence accrue des relations sexuelles au sein des couples hétérosexuels. Cette découverte souligne l’importance de l’entretien de la chevelure dans la sphère relationnelle et sexuelle, apportant un nouvel éclairage sur son rôle dans le désir et la satisfaction conjugale.

Lire l'article