« Chemsex : une pratique sexuelle à haut risque »

Un marathon de chemsex qui tourne au drame

Un homme allemand âgé d’une cinquantaine d’années risque l’amputation de son pénis après avoir participé à un marathon de chemsex en Italie. Cette pratique, également appelée « sexe chimique », consiste à consommer des produits stupéfiants pendant des rapports sexuels pour améliorer les performances sexuelles. Dans ce cas précis, le touriste allemand et sa femme ont consommé de l’ecstasy, peut-être mélangée à du viagra, pour un marathon sexuel de 24 heures. Cependant, cette consommation excessive de produits peut causer de graves problèmes de santé, comme ce choc septique qui a entraîné la mort des cellules du pénis et du scrotum de l’homme.

Les risques liés à la consommation d’ecstasy

L’ecstasy, autrement connu sous le nom de MDMA, est une drogue dure dont la consommation peut entraîner des effets immunosuppresseurs. Les utilisateurs deviennent plus sensibles à toutes sortes d’infections qui peuvent entraîner une septicémie. Dans le cas de cet homme, cela a causé des lésions tissulaires graves et une défaillance des organes. En conséquence, il risque l’amputation de son pénis.

Les dangers du chemsex

Cette pratique sexuelle dangereuse est courante dans les milieux gays, où les utilisateurs cherchent à améliorer leurs performances sexuelles. Pourtant, cette consommation abusive de drogue peut causer divers problèmes de santé. Les drogues dures telles que la MDMA, la cocaïne et la méthamphétamine resserrent les vaisseaux sanguins et peuvent entraîner une ischémie. Les effets de ces substances incluent la vasoconstriction des vaisseaux, ce qui diminue l’apport sanguin et augmente la probabilité de nécrose des tissus. Un autre risque est le priapisme, qui est une érection prolongée, pouvant également entraîner une ischémie et donc une amputation.

Des implications graves pour la santé

D’après le Dr Gérald Kierzek, qui est médecin urgentiste et directeur médical de Doctissimo, il est important de comprendre les implications graves pour la santé liées à la consommation abusive de drogue en contexte sexuel. La consommation d’ecstasy et d’autres drogues dures peut causer de graves problèmes de santé, voire même entraîner la mort. Pour cette raison, il est indispensable d’être conscient des risques et des dangers liés à ces pratiques sexuelles à haut risque. Il est également important de sensibiliser les populations à risque pour prévenir ce type d’incident tragique.

Risques associés au chemsex Mécanisme
Septicémie Effets immunosuppresseurs de l’ecstasy
Ischémie Resserrement des vaisseaux sanguins
Nécrose des tissus Vasoconstriction des vaisseaux sanguins
Priapisme Érection prolongée, pouvant également entrainer une ischémie

Les dangers du chemsex : une pratique sexuelle à risques

Le chemsex, ou sexe sous influence de produits chimiques, est une pratique sexuelle de plus en plus répandue chez les jeunes. Cette pratique consiste à consommer des drogues telles que la méthamphétamine, la cocaïne ou le GHB dans le but de décupler les sensations sexuelles. Toutefois, cette pratique comporte de nombreux dangers et peut entrainer des risques pour la santé sexuelle des participants.

Les drogues consommées lors d’un chemsex peuvent altérer les capacités cognitives et affaiblir la capacité à prendre des décisions éclairées et sûres. Par exemple, la consommation de GHB peut causer un syndrome de perte de mémoire, ce qui peut mener à une incapacité de se rappeler les détails de l’activité sexuelle à risques. Les drogues peuvent également diminuer l’inhibition et rendre les individus plus ouverts à des pratiques risquées.

Le chemsex est également à l’origine de problèmes de santé sexuelle tels que les infections sexuellement transmissibles (IST). Les pratiques sexuelles à risques peuvent entraîner des blessures, l’utilisation du poppers (nitrite d’amyle) peut causer des lésions nasales et la prise de drogues par voie intraveineuse peut causer une transmission de VIH et d’autres IST.

Les signes d’une pratique de chemsex à risques

Il est essentiel pour les individus qui pratiquent le chemsex de reconnaitre les signes avant-coureurs de comportements à risques. Ces comportements comprennent la consommation de drogues telles que la cocaïne, la cristal, le GHB et le poppers dans une atmosphère de groupe propice à une sexe prolongé et non protégé.

Les consommateurs de drogues peuvent également présenter une tendance à l’isolement social et à la dépendance aux substances. Les utilisateurs peuvent également faire preuve d’une augmentation de la prise de risques dans leur vie quotidienne, en prenant des décisions impulsives qui mettent leur santé en danger.

La prévention du chemsex

La prévention du chemsex consiste à informer les individus sur les risques liés à cette pratique et à promouvoir des comportements sexuels sains. Les individus doivent être responsables de leur propre santé sexuelle et utiliser des pratiques sexuelles protégées. En outre, il est essentiel de connaitre les signes de comportements à risques et de chercher de l’aide si nécessaire.

Les groupes de soutien pour les personnes qui pratiquent le chemsex sont également d’une grande aide. Ces groupes de soutien offrent des conseils de prévention, de traitement et de suivi, et permettent aux personnes de partager leur expérience dans un espace sans jugement. Les individus qui cherchent de l’aide pour une pratique de chemsex doivent chercher des groupes de soutien locaux et communiquer avec des professionnels de la santé qualifiés, notamment des conseillers et des médecins.

Les risques liés au chemsex Les signes d’une pratique de chemsex à risques La prévention du chemsex
Infections sexuellement transmissibles (IST) Consommation de drogues dans une atmosphère propice à l’activité sexuelle prolongée et non protégée Information sur les risques et promotion de comportements sexuels sains
Lésions nasales dues à l’utilisation de poppers (nitrite d’amyle) Tendance à l’isolement social et dépendance aux substances Reconnaissance des signes de comportements à risques et recherche d’aide
Transmission de VIH et d’autres IST par voie intraveineuse Prise de décisions impulsives Groupes de soutien locaux et professionnels de la santé qualifiés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trouver l’amour sur LeBonCoin.fr : LeBonCoup.fr ouvre ses portes

Le célèbre site de petites annonces LeBonCoin.fr se lance dans les rencontres amoureuses en ligne avec LeBonCoup.fr, inspiré par les couples formés à travers leurs transactions. Cette plateforme adopte le système de petites annonces pour aider les célibataires à trouver l’amour tout en cherchant de bonnes affaires.

Lire l'article
A powerful message in the form of a photograph depicting the importance of open communication and respect in intimate relationships.

Risques mortels du cunnilingus: Vigilance requise

Le sexe oral peut comporter des risques graves si de l’air est insufflé dans le vagin, pouvant causer un pneumopéritoine potentiellement mortel. Il est essentiel de sensibiliser sur ces dangers et de communiquer ouvertement avec son partenaire pour éviter tout risque pour la santé.

Lire l'article

Découvrez les langues les plus sexy du monde

Une étude révèle que l’italien est désormais considéré comme la langue la plus sexy, reléguant le français à la deuxième place. La communication multiculturelle et l’apprentissage de nouvelles langues sont des atouts séduisants, selon les participants.

Lire l'article

Inflammation du gland : tout savoir sur la balanoposthite

La balanoposthite est une inflammation du gland et du prépuce, différente de la balanite qui ne touche que le gland. Les symptômes incluent rougeurs, démangeaisons et brûlures, causés par des infections fongiques ou bactériennes, souvent liées à une mauvaise hygiène ou certaines maladies. Le traitement vise à éviter les récidives en prescrivant des antifongiques ou des antibiotiques, des dermocorticoïdes locaux et, dans certains cas, une circoncision.

Lire l'article

« Alerte : les dangers des pratiques sexuelles extrêmes »

Un homme de 73 ans en Australie a été aux urgences après avoir inséré trois piles bouton dans son urètre pour tenter une expérience sexuelle, causant une nécrose des tissus et des complications graves. Cet incident met en garde contre les pratiques sexuelles dangereuses et souligne l’importance de favoriser des moyens sûrs pour expérimenter le plaisir sexuel.

Lire l'article
A photography of the unique and intricate cultural traditions surrounding Valentine's Day in Japan.

Les traditions uniques de la Saint-Valentin au Japon

Au Japon, la Saint-Valentin s’étend sur un mois avec le Barentain De en février où les femmes offrent du chocolat aux hommes, suivi du White Day en mars où ces derniers doivent offrir un cadeau en retour. Ces traditions, bien que populaires, montrent une certaine perte de popularité en raison de leur aspect hétéronormatif, alors que la société japonaise évolue vers une modernisation.

Lire l'article