« Tarshi : pour un accès inclusif à la santé sexuelle en Inde »

L’Inde en quête d’une santé pour tous, y compris les personnes LGBTQ

En Inde, l’accès à la santé n’est pas garanti pour tous, spécialement pour les personnes LGBTQ. Des associations, telles que Tarshi, militent pour que le pays intègre plus d’inclusivité dans les programmes de soins médicaux.

Tarshi est une organisation à but non lucratif militant activement pour un accès aux soins médicaux pour tous, peu importe le genre et l’orientation sexuelle. Créée en 1996, l’ONG Tarshi (Talking About Reproductive and Sexual Health Issues) a été pensée par une équipe de professionnels de la santé et de la communication, préoccupés par l’absence d’informations et de services de qualité à l’égard des communautés LGBTQ.

Les espaces « safe »

Pour faire de la santé sexuelle et reproductive un réel sujet, Tarshi travaille à la création d’espaces safe pour soigner et accompagner les LGBTQ. Ces lieux, appelés SISA, sont des espaces sûrs, inclusifs, où les questions d’affirmation de soi, de sexualité et de genre ne demeurent plus tabou. Un espace SISA offre un environnement sans jugement, fondé sur les droits et affirmant la sexualité, où les gens peuvent se sentir en sécurité et sans peur pour parler, apprendre et/ou expérimenter leur sexualité et leur bien-être sexuel.

L’éducation sur les questions liées à la sexualité

L’éducation sur les questions liées à la sexualité et à la diversité des genres est aussi une priorité pour l’association. Elle organise des ateliers et des formations pour les éducateurs, les parents et les jeunes. Depuis sa création, l’association fabrique des manuels scolaires expliquant la sexualité aux enfants, aux adolescents et aux adultes, en partenariat avec l’UNESCO.

Les discriminations subies par les personnes LGBTQ

Malgré la dépénalisation de l’homosexualité en Inde en 2018, les personnes LGBTQ continuent d’être stigmatisées dans certaines régions, ce qui les pousse à ne pas se soigner par peur de violence ou de préjugés. Selon une étude de 2019, on compterait entre 2,5 et 104 millions d’homosexuels et autres minorités sexuelles en Inde. Ils seraient plus susceptibles de vivre dans la pauvreté, car ils rencontreraient plus de difficultés à trouver un emploi, particulièrement les personnes transgenres.

% des homosexuels % des personnes transgenres
Dépression 70% 91%
Consommation fréquente d’alcool 70% 91%
Victimation en raison de la violence 70% 91%

Environ la moitié des cols blancs LGBTQ déclarent être victimes de discrimination sur leur lieu de travail, explique l’étude. Selon une étude de 2020 publiée dans la revue scientifique Journal of Psychosexual Health, le manque de connaissances et de sensibilité des professionnels de la santé à l’égard des personnes LGBTQIA+, la discrimination active et la perpétuation de la violence de leur part peuvent constituer des obstacles aux soins de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

An evocative photo capturing the intersection between intimacy and physical activity, shedding light on the potential benefits of sexual engagement on overall health.

« L’acte sexuel : un sport pour la santé? »

Une étude de l’Université du Québec à Montréal a montré que l’acte sexuel engendre une dépense énergétique similaire à une activité physique modérée. La Fédération Française de Cardiologie reconnaît l’activité sexuelle comme un exercice physique bénéfique pour la santé.

Lire l'article
A photograph capturing the surprising pleasures and intimate moments of love at unexpected hours.

L’heure idéale pour l’amour

Selon des études, le meilleur moment pour des relations sexuelles pleines de plaisir et d’endorphines se situe le matin, entre 7h et 10h30. Les week-ends sont également propices aux moments intimes selon une autre recherche, mettant en avant la détente et la passion.

Lire l'article

« Les préférences inattendues des femmes en matière de taille du pénis »

Une récente étude universitaire met en lumière l’importance de la circonférence par rapport à la longueur du pénis pour l’épanouissement sexuel féminin, soulignant l’attrait pour une texture veineuse sur les sex toys. Cependant, l’étude souligne des limites liées à la variété des préférences sexuelles et à la mesure précise de la taille du pénis.

Lire l'article
A photograph of a couple engaged in respectful and empathetic communication, showcasing the importance of banishing contempt in relationships.

Les ravages du mépris dans le couple

Le mépris dans les conflits conjugaux peut avoir des conséquences désastreuses, réduisant l’estime de soi et causant une détresse émotionnelle. Adopter une communication respectueuse et empathique, tout en évitant les comportements et les paroles dénigrants, est crucial pour préserver l’harmonie au sein du couple et favoriser un environnement propice à l’épanouissement de l’amour et de la complicité.

Lire l'article
An emotionally charged visual exploration of overcoming commitment fears and embracing unique relationship dynamics.

Surmonter la peur de l’engagement dans les relations amoureuses

La gamophobie, une peur intense et irrationnelle de s’engager dans une relation amoureuse, trouve ses racines dans des expériences traumatisantes passées, la peur de perdre son indépendance et les styles d’attachement formés pendant l’enfance. Pour surmonter cette peur, introduire des rituels symboliques d’engagement et explorer des perspectives de relation uniques peuvent être des stratégies bénéfiques pour renforcer les liens et construire des engagements personnalisés.

Lire l'article
A photography of radiant, well-maintained hair sparking intimacy and desire within married couples as explored in a groundbreaking study from Seoul's Yonsei University.

« Le lien entre cheveux et sexualité : ce que révèle la science »

Une recherche récente suggère que des cheveux longs et bien entretenus chez les femmes pourraient favoriser une fréquence accrue des relations sexuelles au sein des couples hétérosexuels. Cette découverte souligne l’importance de l’entretien de la chevelure dans la sphère relationnelle et sexuelle, apportant un nouvel éclairage sur son rôle dans le désir et la satisfaction conjugale.

Lire l'article